Recherche

Google à grande vitesse

Version texteEnvoi par courriel.

Pour l’émission "Le meilleur des mondes" diffusée sur la chaine Discovery Channel, la physicienne britannique Kathy Sykes a embarqué à bord d’une Toyota Prius un peu particulière. Chris Urmson, ingénieur en chef du projet, est assis au poste de pilotage mais ne touchera pas le volant de cette voiture automatique Google. La course est impressionnante, par la vitesse du véhicule et la précision des manœuvres que Chris Urmson,laisse sereinement effectuer par l’ordinateur de bord. Il est très probable que les voitures des années à venir incorporent de plus en plus ces techniques de conduite automatique. C’est tout l’objet de cette série : sous la houlette de Stephen Hawking, elle présente les découvertes ou les innovations récentes qui s’apprêtent à changer nos vies. Les présentateurs sont des scientifiques connus, comme David Attenborough, Richard Dawkins, Aarathi Prasad, Robert Winston ou Maggie Aderin-Pocock. Ils descendent dans l’arène et paient de leur personne pour nous présenter un sujet d’étude.

La voiture sans chauffeur est sans contexte l’une des avancées les plus attendues dans le domaine automobile.Cependant une question se pose : est-on prêt à avoir confiance en une machine ? Les accidents de voitures sont responsables de nombreux décès chaque année. Bien souvent, la faute en revient au conducteur. Laisser la machine diriger intégralement le trajet prévu pour se rendre d’un point A à un point B permettrait donc d’éliminer les causes humaines responsables de nombreux accidents mortels. Cependant, les défaillances techniques existent également. Rouler à plus de 100km/heure sans toucher au volant est une idée séduisante sur le papier mais qu’en est-il une fois assis dans le véhicule ?
 

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon