Recherche

L'extraordinaire U Arena de La Défense sera inaugurée en octobre avec trois concerts des Rolling Stones

Version texteEnvoi par courriel.
U Arena
Pour l’instant, riverains, salariés et touristes n’en connaissent que la façade imaginée par l’architecte Christian de Portzamarc. Ses six cents écailles, en verre et en métal, prennent régulièrement des couleurs et s’illuminent car "le show commence dès l’extérieur", promet Bathilde Lorenzetti, responsable de la programmation. Bientôt, le public en découvrira l’intérieur. La date de livraison du bâtiment a été fixée au 30 septembre et son inauguration au 19 octobre avec un premier concert des Rolling Stones. Pour cette date, comme pour les deux qui suivront, les 22 et 25, la jauge sera à son maximum. En mode spectacle, la salle pourra en effet accueillir entre 20 000 et 38 500 spectateurs grâce à des tribunes rétractables, des rideaux de jauge coulissants et une scène pouvant être avancée ou reculée selon l’importance de l’événement.
 
"C’est la plus grande arène de ce type au niveau mondial, souligne Bathilde Lorenzetti. Mais elle est en même temps extrêmement modulable pour s’adapter aux demandes des artistes et des productions". Et ce, sans transiger sur la qualité du son. L’acoustique a été confié à Jean-Paul Lamoureux à qui l’on doit déjà la salle Pleyel ou la Maison de la Radio.
 
Ce qui ne changera pas d’un spectacle à l’autre, c’est cette disposition en U qui a donné son nom provisoire en attendant le définitif à l’enceinte. À la place du second arc de cercle de gradins, un écran géant de 2 400 m 2 pour diffuser les images des concerts ou les ralentis des matchs de rugby. Il sera également possible de projeter en mapping sur le sol et les tribunes, ce qui porte la surface de projection à 4 000 m 2 . "Grâce aux quarante-quatre vidéoprojecteurs installés dans le toit et à de petits miroirs orientables, il sera possible de projeter partout. Du jamais vu en France. Ce système a été conçu spécialement pour la U Arena par une société canadienne", souligne la responsable.
 
Il s’agit de Moment Factory, un studio spécialisé dans la conception et la production d’environnements immersifs combinant la vidéo, l’éclairage, l’architecture le son et les effets spéciaux et qui compte pour clients Madonna, Muse, Disney, le Cirque du Soleil mais aussi la NBA, le Super Bowl…
 
La salle sera équipée en fibre optique, 4G et wi-fi. En wi-fi, jusqu’à quinze mille connexions simultanées seront possibles. "Nous allons aussi créer une application mobile qui permettra aux spectateurs d’interagir. On leur proposera des jeux, des animations et un certain nombre de services comme la commande de restauration depuis leur siège. Ils n’auront plus ensuite qu’à aller retirer leur sandwich ou leur boisson à une borne. L’étape suivante, ce que nous visons, c’est la livraison à la place". Dans l’enceinte de 67 500 m 2 , il y aura au total vingt-deux buvettes, on parle ici de "comptoirs gourmands', quatre-vingt-quinze loges privatives et huit salons VIP.
 
"Il y aura même une brasserie labellisée Ducasse, annonce Bathilde Lorenzetti. Tout a été pensé pour bouleverser les codes. Du digital à la restauration, ce que nous allons proposer est complètement novateur. Ce sont des choses qui n’existent pas encore en France dans le monde du sport/spectacle". 
 
Car il ne faut pas oublier que la U Arena sera "une salle de spectacle dans laquelle on jouera au rugby". Il ne faudra que vingt-quatre heures pour passer d’une configuration à l’autre. En mode rugby, le stade pourra accueillir entre quinze mille et trente mille spectateurs. Ce sera un stade à l’anglaise, très vertical avec seulement 4,5 mètres entre les premiers spectateurs et la ligne de touche.
 
"Les premiers gradins seront vraiment sur le terrain". Le toit, un temps imaginé rétractable, sera finalement fixe. Les Ciel et Blanc joueront donc leurs matchs à domicile en indoor, encore une première, sur un revêtement synthétique avec agrégats naturels. La pelouse sera, le reste du temps, protégée par des dalles amovibles. Le Racing 92 pourrait jouer son premier match à Nanterre fin octobre ou courant novembre selon le calendrier de la ligue. À compter de l’année prochaine, ce sont seize rencontres du XV des Hauts-de-Seine qui se disputeront chaque saison ici, treize en Top 14 et trois en Coupe d’Europe (sans compter les éventuelles phases finales). Une cinquantaine de spectacles seront programmés chaque année dont vingt en configuration maximum.
 
Pour l’instant, en dehors des trois concerts des Rolling Stones, sont déjà annoncés le Super-cross en novembre et la tournée Stars 80 en décembre.
 
En plus des 67 500 m 2 de salle, la U Arena compte 31 000 m 2 de bureaux achetés par le conseil départemental. Ce qui représente 1 800 postes de travail répartis sur huit étages. Cette partie de l’enceinte doit être livrée en même temps que la salle, soit le 30 septembre. En revanche, les agents départementaux n’emménageront qu’au printemps, une fois tous les aménagements intérieurs nécessaires terminés.
 

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon