Recherche

Jouer aux jeux vidéo grâce à la seule stimulation cérébrale

Version texteEnvoi par courriel.
Jouer aux jeux vidéo grâce à la seule stimulation cérébrale
L’Université de Washington a publié une étude le 16 novembre dernier qui prouve que l’on peut jouer aux jeux vidéo grâce à la seule stimulation cérébrale. Les joueurs, qui contrôlaient leur personnage avec leur cerveau, n’ont pas eu à utiliser le moindre sens, comme la vue, l’ouïe ou le toucher. Le jeu en 2D choisi pour l’occasion était particulièrement rudimentaire : il consistait à se déplacer dans 21 labyrinthes différents, avec pour seules options l’avancée ou le recul de l’avatar virtuel. À travers l’appui de bulles de lumière, produites à travers une stimulation cérébrale, les sujets de cette expérience choisissaient la direction de leurs déplacements.
 
Rajesh Rao, l’un des responsables de l’étude, explique: "La réalité virtuelle de nos jours prend vie à travers des écrans, des casques et des lunettes, mais c’est principalement le cerveau qui crée notre réalité. (…) Le cerveau peut-il utiliser l’information artificielle qui n’est pas vue, avant qu’elle soit livrée directement à lui-même, pour naviguer dans un monde virtuel ou pour faire des tâches sans des apports sensoriels ? La réponse est oui".
 
Les joueurs ont effectué 92 % des déplacements comme il le fallait, contre seulement 15 % de résultats positifs sans l’aide des bulles de lumière. De plus, l’étude révèle que les sujets ont appris progressivement à bien détecter les stimulations électromagnétiques.
 
"Nous sommes en train de donner un sixième sens aux humains. (…) Nous sommes intéressés par les moyens d’encoder de l’information dans le cerveau", affirme l’auteur principal de l’étude, Darby Losey.
 
Même si l’un des scientifiques, Andrea Stocco, avoue que la technologie n’est pas encore très avancée, l’équipe espère pouvoir très vite utiliser concrètement cette fonctionnalité. Son collègue Rao poursuit: "Sur le long terme, cela pourrait permettre d’aider les personnes avec des handicaps sensoriels mais aussi de renforcer le réalisme de la réalité virtuelle".
 
En vidéo ci-dessous --> Test de la simulation cérébrale à l’Université de Washington 

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon