Liens externes

Recherche

AC/DC avec Axl Rose, défi gagné

Version texteEnvoi par courriel.
Axl Rose
AC/DC est décidément un groupe maudit. Depuis deux ans, la formation est en proie aux pires diableries. Après les départs du guitariste Malcolm Young, atteint de démence, et du batteur Phil Rudd, accusé pour avoir proféré des menaces de mort et pour possession de drogues, les dieux du hard rock ont perdu en mars dernier leur chanteur Brian Johnson, sommé par les médecins de renoncer à la scène au risque de devenir sourd. Cette fois-ci, le groupe a bien failli ne pas se relever, bien que cela ne soit pas la première fois qu'il se retrouve sans voix. En 1980, le premier drame frappe le groupe australien avec le décès de son chanteur originel Bon Scott. Mais voilà, dans son malheur, AC/DC a toujours trouvé une résurrection. Cette fois-ci, elle s'appelle... Axl Rose. C'est le chanteur de Guns n'Roses, groupe de hard rock très populaire dans les années 90, qui s'est proposé. 
 
Là encore, les cieux n'étaient pas propices à AC/DC pour cette heure de vérité. La pluie s'est abattue en continu sur Lisbonne le 7 mai 2016, transformant le Paseo maritimo de Algès, une grande esplanade au bord du Tage non loin du quartier touristique de Belém, en vaste terrain de boue. Ce qui a bien failli gâcher "la grande fête du rock" promise la veille par Axl Rose. Mais une fois de plus, le miracle s'est produit. Moins d'une heure avant le début du concert, la pluie a cessé et les nuages se sont écartés à l'horizon, donnant du relief à la gigantesque scène faite de coupures de métal et surmontée des deux cornes du diable. Dans la foule, les quelques 60 000 spectateurs en capes de pluie de toutes les couleurs ont fait alors, à leur tour, scintiller leurs petites cornes infernales. Cette fois-ci, c'était bel et bien parti pour deux heures de show diabolique.
 
Après une entrée en matière digne d'un blockbuster américain sur l'apocalypse avec cette comète de feu qui vient embraser la scène, une question est sur toutes les lèvres: Axl Rose a-t-il toujours le pied dans le plâtre, comme on a pu le voir le mois dernier au festival Coachella aux Etats-Unis où il s'est produit assis avec Guns n'Roses ? Evidemment, c'est Angus, dans son traditionnel habit d'écolier, petit short rouge et cravate verte, qui apparaît le premier sur les écrans géants faisant se soulever une armée de cornes conquérantes. Derrière lui, Axl Rose se révèle enfin... assis sur son petit trône. A la vue de ce personnage excentrique et bling-bling, coincé sur son fauteuil en cuir noir et son chariot de métal, les premières impressions ne tournent pas à son avantage. Bagouses, bracelets, plusieurs chapelets en argent autour du cou, gants de cuir noir, Axl Rose n'a pas perdu son mauvais goût en matière de tenue vestimentaire.
 
S'il ne change qu'une seule fois d'habit (on reste loin des concerts de Guns n'Roses de la belle époque où un défilé montrait des costumes plus improbables les uns que les autres), le chanteur californien de 54 ans accumule les excentricités: chapeau noir sur bandana rouge, t-shirt où il est écrit sur sa bedaine "Touch me", jean noir mâchouillé qui donne l'impression qu'il vient tout juste de tomber d'où ce pied gauche posé sur un étrier, Axl Rose est "rock"ambolesque. Parmi les détails qui tuent, on remarquera ce porte-serviette rouge en forme de cornes posé à côté de son gobelet, et cette demande loufoque en plein concert d'un sweat-shirt parce qu'il a froid, avant de préférer un foulard avec des têtes de mort, s'il vous plaît. En somme, le chanteur de Guns n'Roses n'a pas vraiment le physique qu'il convient, d'autant que son prédécesseur Brian Johnson brillait lui par sa sobriété.
 
Passé le côté irréel de la chose, il faut reconnaître qu'Axl Rose s'en sort toutefois plutôt bien. Sa voix de tête et son énergie conviennent parfaitement au répertoire d'AC/DC qui offre à quelques exceptions près le même concert que lors de sa tournée américaine. Dès les premiers morceaux, "Rock or Bust", "Shoot To Thrill", "Hell Ain't A Bad Place To Be", "Back in Black", Axl Rose assure. Et à la fin de "Hells Bells", on entend même la foule scander "Axl, Axl, Axl". Si techniquement, le chanteur tient la route, il sait aussi bien se placer vis-à-vis du public et de ses partenaires. Sobre pour une fois, il ne joue pas les stars, laissant toute la place au "guitar hero" Angus.
 
Ses interventions entre les morceaux sont aussi plutôt rigolotes comme lorsqu'il salue le public : "C'est un beau jour ensoleillé pour se rencontrer, non ?". Ou encore lorsqu'il introduit "Whole Lotta Rosie" : "C'est la première chanson d'AC/DC que j'ai entendue à la radio, à l'époque où les radios avaient encore des couilles". Conscient qu'il ne fait pas l'unanimité auprès des fans, Axl Rose ironise même sur la situation : "Là, j'ai besoin d'aide" dit-il, avant d'inviter la foule à scander le nom d'Angus. La veille, il avait plaisanté sur son sort: "J'espère arriver au bout du premier concert avant d'être viré". Au bout des deux heures d'un show ponctué par un "Let There be Rock" réputé pour le solo de guitare interminable d'Angus, à l'envers, à l'endroit, couché, debout, en lévitation au dessus de la foule, et un "Highway To Hell" en guise de rappel, Axl Rose s'est montré à la hauteur du défi plus que périlleux qu'il s'était lancé.
 
Pas de salut collégial. Ni d'allusion à la présence d'un membre des Guns dans les rangs d'AC/DC. C'était, pour sa premiére avec AC/DC, la musique du diable avant tout. Bien sûr, Axl Rose ne satisfera pas tous les fans qui regretteront Brian Johnson. Mais il ajoute une curiosité notamment pour ceux qui ont aimé Guns n'Roses. Et avec lui, la machine de guerre AC/DC est en marche. C'était de toute façon ça ou rien. D'autant que ce pourrait être la dernière tournée du groupe. AC/DC sera en concert le 13 mai 2016 au Vélodrome à Marseille. 
 
En vidéo ci-dessous --> Le concert d'AC/DC à Lisbonne en Mai 2016

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon

A voir aussi