Recherche

De bonnes nouvelles pour Doc Gynéco

Version texteEnvoi par courriel.
Doc Gyneco
Dans quelques mois, cela fera 20 ans qu’est sorti "Première consul­ta­tion", le premier album de Doc Gynéco(date de sortie: le 15 avril 1996). Pour l’oc­ca­sion, il prépare un retour sur scène, notam­ment à l’Olym­pia (le 25 mai 2016) s’il vous plaît, et sortira une réédi­tion de l’al­bum avant la sortie d’un tout nouvel opus. Des bonnes nouvelles qui réjouissent l’in­ter­prète de "Viens voir le docteur", qui n’ou­blie pas ce qu’il a traversé au cours des 20 dernières années. Du faste, d’abord. Le succès, l’argent, les amis, les profi­teurs, les excès, et le masque qu’il a porté pour ne pas avoir à assu­mer ce qui lui arri­vait. "J’ai préféré jouer le fumeur de joints sympa, j’avais honte de qui j’étais vrai­ment", a-t-il confié. "J’ai pensé que je pouvais camou­fler ma rébel­lion, ma révolte avec de l’hu­mour. Avec le recul, j’au­rais pu gérer mon argent autre­ment". 
 
Car après avoir connu une ascen­sion spec­ta­cu­laire, Doc Gynéco a aussi connu des bas. Ses sous envo­lés, endetté d’un million d’eu­ros auprès de l’ad­minis­tra­tion fiscale, il a dû s’ins­crire au Pôle Emploi et retour­ner vivre chez sa mère. "Ma meuf m’a mis dehors, vous croyez quoi? Après, je n’avais plus d’argent, j’ai été obligé d’al­ler travailler, d’éco­no­mi­ser, de gérer mon budget comme tous les Français. J’ai mis un frein à mon train de vie, j’ai arrêté de fumer, de boire, de dépen­ser mal à propos. J’ai travaillé dans un commerce qui appar­te­nait à des proches. J’al­lais le matin, je rentrais tard le soir. La vie, quoi!" La vie, la vraie, voilà son nouveau chant.
 
En vidéo ci-dessous --> Interview de Doc Gynéco par Kicket (DeeperThanRap)
 

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon