Recherche

l'US Navy transforme ses hélicoptères en drones

Version texteEnvoi par courriel.
hélicoptère drone

L’US Navy s’est toujours tournée vers l’innovation et en particuliers vers la robotique ces derniers temps. Après vouloir utiliser des robots-pompiers, elle souhaite transformer sa flotte d’hélicoptères en véritables appareils autonomes contrôlables à distance via une simple tablette. Un rêve de gosse qui devient réalité. Le projet s’appelle AACUS pour Autonomous Aerial Cargo and Utility System et aura coûté 100 millions de dollars. Le concept : permettre à quiconque de piloter un hélicoptère sans aucune formation préalable, ou presque. Il suffirait de 30 minutes à peine pour savoir commander un appareil en vol. Le système se révèle tellement simple à installer et à prendre en main que l’Amiral Matthew L. Klunder en charge du projet dit que l’AACUS est plus simple à faire fonctionner que monter certains meubles Ikea.

Pour les tests, la Navy avait pris des précautions en installant des pilotes à bord des hélicoptères mais comme pour les tests de voitures autonomes, ceux-ci n’ont eu le besoin de reprendre les commandes à aucun moment.

Avec ce système, un hélicoptère devient une machine hybride pilotable à distance avec la capacité à transporter des charges bien plus lourdes que celles transportables par un drone. Ainsi, la Navy pourrait se servir de ces hélicoptères autonomes pour transporter du matériel militaire, médical ou des vivres.

Ce système révolutionnaire sera compatible avec n’importe quel hélicoptère. Eurocopter développe un projet similaire sur des EC145. Mais la différence ici est que l’AACUS pourra être utilisé par n’importe qui. Plus besoin de longues heures d’entraînement et de planification de vol. L’appareil se posera n’importe où. L’opérateur devra juste savoir utiliser une tablette tactile.

En plus d’apporter une réponse à la problématique des systèmes autonomes, l’AACUS permettra d’apporter des solutions au pilotage en environnement visuel dégradé. Dans la vidéo, on peut voir un essai d’atterrissage réussi sur la neige. Mais cette neige aurait très bien pu être de la fumée sur un champ de bataille par exemple. Une des difficultés pour un pilote est d’atterrir dans des milieux à la visibilité obstruée par des éléments externes, et en particulier la nuit.

Le système fonctionne par télédétection LIDAR, une technologie laser qui permet de mesurer les distances en pointant une cible avec un rayon laser et en analysant la lumière réfléchie. La technologie n’est pas nouvelle mais les algorithmes qui permettent ensuite de commander l’appareil de manière autonome ou à distance le seront – un capteur et un système informatique d’une cinquantaine de kilos pour remplacer le pilote distant sont en cours de développement.


En video ci-dessous --> La scène se passe dans un champ au fin fond de l’Etat de Virginie (USA). Un jeune Marine a pris le contrôle d’un hélicoptère à partir d’une mini tablette et réussit à le faire se poser dans une zone qui n’était pas nécessairement appropriée.

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon