Clélie Avit est la lauréate 2015 du Prix Nouveau Talent

Version texteEnvoi par courriel.
Clélie Avit

La cérémonie de remise du Prix Nouveau Talent 2015, qui récompense un auteur pour son premier roman, s’est déroulée le 27 mai à la SGDL (Société des Gens de Lettres), à Paris. La Fondation Bouygues Telecom, en partenariat avec la maison d’édition JC Lattès et le quotidien Metronews, a décerné le prix à Clélie Avit pour "Je suis là". "Je suis là" est l’histoire d’Elsa, dans le coma suite à un accident de montagne et Thibault, le frère d’un jeune homme qui a renversé et tué deux adolescents. Inquiet, il se réfugie dans une chambre d’hôpital, celle d’Elsa. Simple rencontre ? Histoire d’amour ? "Je suis là" qui a déjà ému les éditeurs du monde entier est désormais disponible en librairie.

Clélie Avit est née en 1986 : professeur de physique-chimie dans le Sud de la France, elle est aussi professeur de danse. Elle commence à écrire en novembre 2012 des histoires fantastiques proches des frontières de la fantasy. Une fois terminé, son premier livre part chez des éditeurs mais revient quelques mois après avec des lettres de refus. Elle décide alors de répondre à des appels à texte pour mettre toutes les chances de son côté.

En naviguant sur le web, elle découvre l’appel à texte du Prix Nouveau Talent. Pour l’année 2015, les candidats du Prix devaient s’inspirer d’une citation de Marcel Pagnol "tout le monde savait que c’était impossible, il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qui l’a fait". Elle écrit "Je suis là", à l’intuition, sans se poser de question "quand je commence à écrire un livre, je ne sais pas où cela va me mener. J’ai la même découverte en écrivant que celle du lecteur en me lisant".
Émotive comme Thibault, passionnée par la montagne comme Elsa, Clélie s’inspire de sa personnalité pour déterminer les traits de caractère de ses personnages. Elle envoie son manuscrit quatre heures avant la date limite.

Le 12 février à 14h35, date soulignée en rouge dans son agenda, elle reçoit un coup de téléphone qui va changer sa vie : "Le numéro entrant commençait par 01, je savais que c’était Paris et que cela concernait forcément le résultat du Prix. Bruno Tessarech (écrivain, président du jury pour le Prix Nouveau Talent) a commencé à parler puis m’a annoncé que j’étais la lauréate. Je lui ai demandé de patienter cinq secondes, je suis sortie de la pièce où j’étais, pour crier!". Le conte de fée est en marche pour Clélie. Les bonnes nouvelles se succèdent, les droits ont été mis aux enchères partout dans le monde : en quelques semaines, déjà 19 pays ont déjà acheté les droits et le livre est en cours d’étude auprès de deux producteurs hollywoodiens.

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon