Recherche

Le père des jeux vidéo est mort

Version texteEnvoi par courriel.
Ralph Baer

Son nom n’était pas familier au grand public, mais des millions de personnes profitent tous les jours des descendants de son invention. Ralph Baer, considéré comme le père des jeux vidéo, s’est éteint samedi à l’âge de 92 ans. Né en 1922 en Allemagne,d'origine juive, Rudolf Heinrich Baer fuit le régime nazi en 1938 pour s’installer aux Etats-Unis, où, après avoir suivi un cours par correspondance, il répare des radios avant d’être affecté au renseignement militaire et envoyé en Europe. Au retour de la guerre, il travaillera notamment pour un fabricant de téléviseurs. C’est en 1966, alors employé de l’entreprise Sanders and Associates, qui produit des composants pour les appareils de surveillance de l’armée, que Ralph Baer a l'idée d’un jeu sur téléviseur.

Il raconte dans une interview en 2007 comment, alors qu’il était à la tête d’une division de quatre à cinq cents personnes, il commence à travailler sur le projet: «J’ai pris deux types, je les ai mis dessus, personne n’avait besoin de savoir.» Puis, après avoir présenté son invention à ses supérieurs dubitatifs, il esquive les questions: "Est-ce que vous perdez encore votre temps avec ce machin, Baer?"

Le "machin" devient la Brown Box, un appareil relié à la télévision sur lequel on branche deux contrôleurs analogiques. C’est quand elle est commercialisée par Magnavox en 1972 sous le nom de Odyssey que la machine de Ralph Baer entre véritablement dans les foyers américains, et accessoirement, dans l’histoire. 130.000 exemplaires de la console, qui est accompagnée de films en plastique à placer sur l'écran pour ajouter des décors et un affichage «en couleurs», sont vendus la première année.

Quelques mois plus tard, Atari met en vente un produit concurrent, qui dépassera l’Odyssey en notoriété: Pong, un jeu de raquettes qui renvoient une balle. Sanders et Magnavox accusent Nolan Bushnell, le fondateur d'Atari et le créateur de Pong, d'avoir plagié leur invention. Ils intentent un procès à Atari, qu’ils gagnent.

C’est le début d’une longue série d’actions en justice qui rapporteront plus de 100 millions de dollars, écrit le New York Times. «Magnavox ne fait pas des jeux vidéo mais des procès», déclarera en 1989 Howard Lincoln, alors vice-président de la branche américaine de Nintendo. L’entreprise, comme bien d’autres, avait perdu en justice contre Magnavox.

Une autre invention, antérieure à celle de Ralph Baer, est souvent citée comme le véritable ancêtre des jeux vidéo: Tennis for Two, un jeu créé sur un oscilloscope par William A. Higinbotham en 1958. Baer, qui a reconnu les origines multiples du jeu vidéo, disait n’avoir jamais vu Tennis for Two.

Ralph Baer, qui a breveté plus de 150 inventions, est aussi l’inventeur du pistolet optique pour tirer sur l'écran, maintes fois réutilisé sur les diverses consoles produites par la suite, et du Simon, le jeu de société électronique dans lequel le joueur appuie dans l’ordre sur quatre touches de couleur pour reproduire une suite de sons aléatoires.

Après sa retraite officielle, Ralph Baer n'a jamais vraiment arrêté de travailler sur ses machines. En 2008, alors qu'il reçoit le Game Developers Choice Pioneer Award, il déclare sobrement: "J’apprécie cet honneur, et je bricole toujours des trucs. Au revoir".

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon