Blizzcon, l'univers de Blizzard

Version texteEnvoi par courriel.
La Blizzard Convention, ou Blizzcon

Le phénomène est sans équivalent dans l'univers du jeu video. Plus de 30 000 joueurs du monde entier se sont réunis ce week-end au Convention Center d'Anaheim, en Californie, pour célébrer le studio le plus connu au monde, Blizzard. Ce dernier est à l'origine de quelques une des franchises les plus adulées par les gamers: World of Warcraft, Diablo 3, Starcraft 2, Heartstone et Heroes of the Storm. Autant de titres qui comptent des millions de joueurs sur toute la planète, et dont la notoriété dépasse désormais le cercle des initiés.

Depuis 2005, la Blizzard Convention, ou Blizzcon, est l'occasion pour les fans de partager leur passion, devenue pour certains un véritable mode de vie. Ils viennent notamment y découvrir les nouveautés à venir : on retiendra ainsi un trailer pour le film World of Warcraft (sortie en mars 2015), la date de la bêta fermée de Heroes of the storm (le 13 janvier prochain), l'extension Gnome and Gobelins pour le jeu de cartes Heartstone, ou encore une nouvelle version de Starcraft II (Legacy of the Void).

Mais cette année, le temps fort de l'édition aura été l'annonce de la sortie de la première nouvelle franchise de l'editeur depuis dix-sept ans, Overwatch. Première incursion de Blizzard dans l'univers du FPS (jeu de tir à la première personne), il devrait rencontrer le même sucès que ses prédécesseurs, au vu des premières réactions enthousiastes qu'il a suscité.

Les fans ont aussi pu en profiter pour se procurer des goodies, rencontrer les développeurs et les équipes de Blizzard, s'affronter par écran interposé ou encore faire admirer les costumes, inspirés des personnages des jeux, qu'ils se sont fabriqués.

Certains "cosplayeurs", comme on appelle ces fans de déguisements, y consacrent ainsi une bonne partie de leurs loisirs et de leur budget. Pierre-Alexandre, un Français croisé lors de la convention, confie ainsi avoir passé "cinq mois, quatre heures quasiment tous les soirs et les week-ends", sur son costume de "grandstalker" de World of Warcraft. "J'aime incarner un personnage, que les gens me sourient, viennent prendre des photos avec moi. C'est un loisir qui prend beaucoup de temps, et il faut parfois faire des concessions. A l'arrivée, je n'ai plus beaucoup l'occasion de jouer !"

La Blizzcon a également été l'occasion pour les fans d'assister à des tournois de "e-sport". Devant un public chauffé à blanc, des joueurs professionnels, véritables stars dans leurs pays, notamment en Corée du Sud, se sont affrontés lors de parties retransmises sur écran géant et commentées pas des journalistes spécialisés. Preuve de l'engouement que suscite la discipline, les vainqueurs pouvaient remporter jusqu'à un million de dollars.

Et parce qu'un événement d'une telle dimension ne pouvait que s'achever en apothéose, ce sont les Rock Stars de Metallica qui se sont chargées des adieux, dans un grand fracas de guitares saturées. Le rendez-vous est déjà pris l'année prochaine, pour une nouvelle édition qui devrait, à n'en pas douter, susciter un engouement encore plus grand.

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon