Recherche

Michael Jackson: son ranch Neverland à l'abandon

Version texteEnvoi par courriel.
La célèbre station de train avec son horloge

Le 25 juin 2009, à l'âge de 50 ans, Michael Jackson s'est éteint. Outre un héritage musical monumental, avec en prime l'album posthume Xscape, le Roi de la pop laisse derrière lui un parc d'attraction à l'abandon, dans le comté de Santa Barbara, en Californie. Quatre photographes ont pu s'introduire dans la propriété privée de la star à plusieurs reprises depuis 2007, et immortaliser ainsi le Neverland en perdition. Les photographes racontent un endroit étonnant, devenu quasiment inquiétant.

Car derrière ce parc d'attraction se cache un lourd passé. Perquisitionné trois fois (le 21 août 1993, le 18 novembre 2003, et le 2 décembre 2004), à la suite des plaintes pour attouchements sexuels dont le chanteur a été accusé, le ranch de la star et son parc d'attraction ont été laissés à l'abandon. Entrés par effraction sur la propriété, les quatre photographes témoignent d'une ambiance particulière: «Le plus bizarre selon moi, c'était ce logo avec un petit garçon en pyjama assis sur un croissant de lune. Il était partout. Il y en avait un énorme, par terre, qui devait bien faire dans les 20 mètres de large. Il y en avait sur tous les panneaux, les auto-tamponneuses, sur l'abribus, partout. [...] Je me souviens aussi d'une photo du procureur en charge de son procès sur laquelle avaient été dessinées par-dessus des cornes du diable. La photo était là, sur une table.» confesse l'un des photographes.

Témoignage d'une enfance qu'il n'a jamais vraiment connue en raison de sa relation avec son père, le Neverland de Michael Jackson était son refuge. Mais les scandales dont il est à l'origine ne quitteront pas l'esprit des photographes lors de leurs escapades nocturnes. «On regardait tous les objets sous l'angle du Michael Jackson accusé d'attouchements sexuels sur mineurs. Il y avait tellement de trucs pour les enfants, ou qui montraient des enfants - des jeux partout, des arcades de jeux vidéo géantes. C'était une sorte d'aimant à enfants.» explique un autre photographe.

Pourtant, depuis le décès de Michael Jackson, la poussière a recouvert les attractions. Légué aux exécuteurs testamentaires des biens et patrimoine du chanteur, ainsi qu'à Colony Capital qui possédait une partie de la demeure depuis son hypothèque en 2008, le parc est sans vie. Néanmoins les photographes ont le sentiment que le ranch n'est pas complètement inhabité: «Ce qui était bizarre, c'est qu'il n'y avait pas de poussière à l'intérieur de la baraque. Les tapis avaient été aspirés, aucun grain de poussière ne recouvrait les statues. […] Il y avait plusieurs meubles recouverts par des bâches, preuve que quelqu'un venait encore faire le ménage...»

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon