Recherche

Ingress de Google, un jeu dans le monde réel

Version texteEnvoi par courriel.
John Hanke, créateur de Google Earth et d'Ingress

Ingress, un jeu vidéo made in Google arrive cette semaine sur l'Appstore. Un titre atypique, différent, qui invite les joueurs à se croiser IRL, traduisez dans la vraie vie. Lorsque Google se lance dans le jeu vidéo on se dit forcément qu'il ne s'agit pas d'une lubie, d'une fantaisie. Pourtant, avec son jeu Ingress nouvellement disponible sur iOS (le titre a fait ses premiers pas sous Android en 2012), Google livre une véritable curiosité. A la tête de ce projet ? John Hanke, fondateur de la société Keyhole qui deviendra suite à son rachat en 2004 … Google Earth. Autant dire que John Hanke n'est pas un débutant et qu'il a même par le passé œuvré au sein de sociétés de jeux vidéo. Des jeux vidéo qui lui ont même peut-être permis de devenir ce qu'il est aujourd'hui : "J'étais un gamer ! J'ai beaucoup joué sur Atari et les jeux vidéo m'ont motivé pour devenir programmeur car je voulais avoir mon propre jeu. J’ai travaillé dans l'industrie du jeu vidéo pendant des années" se souvient-il lorsque nous le rencontrons dans les spacieux locaux de la société dans le IXe arrondissement de Paris.

Avec Ingress, John Hanke lance pour la première fois Google dans le monde du jeu vidéo. Une première, même si Ingress n'est pas un jeu vidéo comme les autres. "Ingress est un jeu d'un nouveau genre, c'est une espèce de MMORPG ( Massively Multiplayer Online Role Playing Game) , un peu comme World of Warcraft, mais qui se déroulerait dans le monde réel et non pas dans un univers virtuel. C'est aussi un jeu de stratégie". Presque curieusement pour un jeu vidéo, Ingress vous invite à sortir de chez vous, tout en restant connecté pour jouer.

Disposés partout sur la planète, même à quelques pas de chez vous, se trouvent des portails (virtuels). Vous pouvez, à l'aide d'autres joueurs tenter de faire passer sous vos couleurs ces portails. Il faut pour cela vous rendre alors sur le lieu en question et y déposer, via votre smartphone ou votre tablette, un "résonnateur. L'équipe qui l'emporte est évidemment celle qui aura le plus grand nombre de portails sous ses couleurs au niveau mondial.

Selon John Hanke plus de 4 millions de joueurs se seraient déjà essayés à Ingress à travers le monde et "des joueurs voyagent d'un pays à l'autre pour jouer à Ingress, ils prennent le train ou parfois l'avion pour se rendre sur un site en compagnie d'autres joueurs". Pourtant, il faut admettre que si le concept est séduisant, l'interface est quant à elle clairement austère. Construit sur le système de géolocalisation de Google ainsi que sur son incroyable base de données géographique, Ingress a néanmoins pour lui de nombreux atouts.

On découvre ainsi juste autour de chez soi des sites dont on ne soupçonnait pas l'existence. On aurait aimé que le jeu dispense des informations détaillées sur ceux-ci, mais impossible évidemment d'être exhaustifs sur ces millions de sites à travers le globe. Ensuite, "l'esprit" même du jeu reste celui de la découverte et de l'entraide : " Vous ne vous battez jamais directement contre d'autres joueurs humains. Tout cela reste évidemment amical, rien à voir avec un FPS ou vous courez après d'autres joueurs pour les tuer. C'est une expérience de jeu très "sociale" " souligne John Hanke.

Après quelques minutes sur le jeu durant lesquelles celui-ci a tout de même réussi à vous soutirer votre numéro de téléphone (pour activation ?), on se demande toute de même qu'elles sont les velléités du géant de Mountain View dans l'univers du jeu vidéo ? Pour John Hanke les motivations qui poussent Google à s'intéresser à ce secteur sont multiples : "Les jeux sont extrêmement populaires, surtout sur les appareils mobiles et nous souhaitons mieux comprendre l'univers du jeu, gagner en expérience, pour être en mesure d'attirer d'autres développeurs de talent sur Android".

Plus qu'un jeu, Ingress est aussi une nouvelle technologie que Google entend aussi promouvoir auprès de la communauté des développeurs. Enfin, le moment est opportun pour Google au moment où le secteur du jeu vidéo est en pleine recomposition avec l'arrivée il y a quelques années de nouveaux appareils : "Le jeu vidéo est aujourd'hui à une étape majeure de son histoire. Une phase de transition due à l'arrivée des tablettes et des smartphones. Un mouvement qui va se poursuivre. Aujourd'hui le premier objet électronique acheté dans le monde reste le smartphone qui va devenir central dans l'industrie du jeu vidéo."

Autant dire que même s'il reste discret sur le secteur, Google ne le délaisse pas et jette même avec Ingress un regard nouveau. "Ingress non seulement vous invite à bouger mais aussi à rencontrer d'autres personnes. C'est quelque chose de très positif pour le jeu vidéo. La technologie ne doit pas être une barrière mais un nouveau moyen d'accès, une motivation supplémentaire de communiquer avec autrui." Théorise John Hanke. Une belle ambition en définitive avec un titre qui, s'il ne parlera clairement pas aux adeptes de Call of Duty et autres GTA V, pourra peut-être séduire ceux qui cherchent du nouveau dans le jeu vidéo.

En vidéo ci-dessous la présentation d'Ingress

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon