Le IXS Enterprise, un vaisseau spatial supraluminique

Version texteEnvoi par courriel.
le NASA IXS enterprise (IXS-110)

Les scientifiques le savent : pour aller explorer de nouvelles planètes, il faudra faire des avancées significatives dans un domaine précis de l'aérospatiale, la vitesse de dépassement. Quand la première planète habitable supposée se situera à 22 années-lumière, aucune mission d'exploration ne pourra être envisagée avant de disposer de vaisseaux capables de se déplacer plus vite que la lumière. Et c'est justement ce qu'a proposé l'ingénieur et astrophysicien Harold White lors d'une présentation officielle. Il a ainsi présenté un " Warp Drive ", un système qui rend possible le vol supraluminique en déformant l'espace-temps, le tout étant installé au coeur d'un vaisseau spatial titanesque : le IXS Enterprise.

Impossible de ne pas faire le rapprochement entre le vaisseau présenté et l'USS Enterprise de Star Trek. L'Advanced Propulsion Team de la NASA est aujourd'hui persuadé qu'il est possible de créer un vaisseau capable de courber l'espace-temps pour permettre de se déplacer plus vite que la lumière, le NASA IXS enterprise (IXS-110).

L'affaire est sérieuse, et le concept repose sur des travaux de mathématique et physiques avancés. Au coeur de la théorie : la métrique d'Alcubierre, démontrée par le physicien du même nom en 1994 et qui implique la déformation de l'espace-temps qui se contracte dans une direction et se dilate dans l'autre, permettant à un objet situé au centre de la déformation de se déplacer très rapidement à une vitesse supraluminique. Il ne faudrait, dans le meilleur des cas, que quelques semaines pour parcourir plusieurs années-lumière.

Ce qui a freiné les recherches dans ce sens, c'est que la déformation de l'espace-temps nécessite une énergie considérable. On considère ainsi qu'il faudrait une déformation correspondant à la masse de Jupiter pour envisager un déplacement supraluminique.

Les travaux du Dr Harold White se sont ainsi focalisés sur les nécessités en énergie permettant d'apporter cette déformation. Il a découvert qu'il était possible de réduire considérablement les besoins énergétiques en modifiant la forme de la bulle de distorsion pour en faire un tore.

Pour l'instant, tout cela reste de la théorie, mais les travaux présentés pourraient initier des projets bien concrets dans les années à venir. Il faudra sans doute quelques dizaines d'années avant de savoir si le Dr Harold White nous a bien offert les clés de l'univers, ou si les voyages supraluminiques resteront définitivement au stade de rêve de fanatique de science-fiction. Mais le designer Mark Rademaker propose un rendu d’un tel vaisseau. Il dispose de deux grandes structures à l’origine de la création du champ de distorsion nécessaire au voyage supraluminique. Ce vaisseau spatial peut atteindre, en théorie, le système Alpha Centauri en deux semaines seulement là ou un engin à vitesse lumière met 4,3 années.

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon