Recherche

OVH vs Apple

Version texteEnvoi par courriel.

Il y a douze ans, OVH n'était qu'une petite PME roubaisienne qui se lançait dans l'hébergement Internet. Aujourd'hui, l'entreprise de la famille Klaba est leader européen dans son domaine et troisième mondial. La société a tout d'une grande et se frotte à Apple.Le contentieux aurait pu rester dans l'ombre, jusqu'à ce qu'Octave Klaba poste un message sur les forums de la société, détaillant les problèmes que sa société rencontre avec le géant américain de l'informatique.Depuis le mois de Mai, OVH tente de faire valider une nouvelle version de son application pour iPhone ou iPad, permettant d'accéder à son service de stockage de données (cloud) baptisé HubiC. Un système qui existe en trois déclinaisons : une gratuite et deux autres payantes, autorisant plus de stockage. « Elle devait nous permettre d'ajouter de nouvelles fonctionnalités demandées par nos clients », explique Pierre Ourdouillé, ingénieur chez OVH et responsable de produit.

 
Or, le 2 mai, la mise à jour a été refusée par Apple, au prétexte qu'elle violerait deux clauses d'Apple pour toute application. Pour tenter de faire simple, on peut dire qu'OVH aurait dû faire utiliser à ses clients leur identifiant Apple et, surtout, aurait dû utiliser le système de paiement pour tout achat intégré (inApp). « Quand on soumet une nouvelle version, c'est très long. Parfois dix jours. Et cela implique de nouveaux développements », explique-t-on chez OVH. Rejetée une nouvelle fois le 12 juin, malgré des modifications. Le 11 octobre, une nouvelle version a été recalée. Pourtant, OVH avait fait disparaître toute mention d'inscription au service depuis l'application (il faut alors passer par une page Internet classique pour souscrire).
 
Le souci, et il n'est pas le moindre, c'est qu'Apple prend sa dîme sur toutes les transactions effectuées via ses terminaux mobiles (30 %). « Mais là, l'application ne permettait plus que la connexion pour les clients existants ! » Jeudi, nouvelle déconvenue pour OVH. « Nous avions répondu à Apple. Une personne de chez eux a parlé avec un de nos développeurs. Ils nous ont dit que s'ils voulaient que l'application soit validée, il fallait intégrer le système d'achat inApp avec nos services payants. »
Du coup, pour OVH, se pose la question d'un tarif qui serait différent pour les utilisateurs d'appareils Apple. Qui ne sont du reste pas les seuls à avoir recours à HubiC.Depuis les mobiles Androïd ou les ordinateurs, le service compte 150 000 clients actifs.
Depuis Vendredi, sur les sites spécialisés, des commentaires fusent. Soit pour soutenir OVH, soit pour expliquer que les règles du jeu sont très claires chez Apple, qui cherche à prélever sa commission comme c'est le cas avec la presse.
 
Mais n'oublions pas qu'Apple tout comme Google, Facebook, et d'autres sociétés Américaines, sont dans toutes leurs démarches,soutenues par les gouvernements successifs depuis des décennies, pour continuer leur mainmise technologique sur le monde,dès lors que la manière militaire est défaillante. 

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon