Le Reggae perd encore une légende: Wayne Smith

Version texteEnvoi par courriel.
Wayne Smith

Décidément l'année 2014 commence vraiment mal. Après John Wayne et Bunny Rugs (Third World), voilà une nouvelle légende de reggae music qui part: Wayne Smith. Agé de 48 ans, il a été admis à l'hôpital public de Kingston vendredi dernier, se plaignant de douleurs à l'estomac. Son état de santé se serait amélioré dans la journée de dimanche, mais il s'est finalement éteint hier 17 février. Une autopsie devrait être pratiquée très vite pour pouvoir connaître les causes exactes de son décès. On se réjouissait de le voir au Mans le 1er mars prochain à l'occasion du Spring Reggae Fest, et ce ne pourra être partie remise.

Pour rappel, Wayne Smith est synonyme de Sleng Teng. Peu d'artistes peuvent etre assimilés à un seul single, c'est le cas pour celui-ci. Bien qu'il ait enregistré auparavant, le 1er cut de digital fut interpreté par Wayne, et quel cut! Il commence sa carrière aux côtés de Prince Jammy à la fin des années 70. Les singles sont rares et de trés bonne facture, on retiendra surtout "Life Is A Moment In Space" et "Ain't No Life Without You" trouvables sur les deux premiers albums. Jammy produit 10 cuts sur le premier opus "Youthman Skanking", enregistré et mixé chez King Tubby et Channel One en 1982. Un excellent album roots mixé à merveille par le Prince qui n'allait pas tarder à monter sur le trone... En 1984 Wayne partage les credits avec Patrick Andy (imitateur de Sugar Minott) sur le Showdown Volume 7, une serie initiée par J J. Hookim de Channel One qui consistait à mettre un artiste naissant par face.

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon