Recherche

Probléme de pneumatique pour Curiosity, arrêt aux stands impossible

Version texteEnvoi par courriel.
une entaille significative dans un des pneus en aluminium

Présente à la surface de Mars depuis plus d'un an, Curiosity profite fréquemment de pauses dans sa progression pour réaliser quelques bilans de santé et renvoyer des images de sa propre structure aux centres de commande sur Terre. Malheureusement, les ingénieurs de la NASA partagent aujourd'hui leur inquiétude quant à la dégradation prématurée de certains éléments de la sonde, et principalement de ses roues. Des roues dont les pneus sont en aluminium et les jantes en titane (6 au total ) dont une présente une entaille significative. Évidemment, les experts de la NASA avaient envisagé une certaine usure des pièces, mais il s'avère que cette usure se fait plus rapidement que prévu, puisque la sonde doit faire face à un terrain bien plus accidenté qu'envisagé. En outre, les rochers présents à la surface de Mars seraient bien plus rugueux et proposeraient des arêtes bien plus tranchantes que ce qui avait été prévu.

Dans l'absolu, les détériorations actuelles ne menacent pas la mission, mais un nouveau firmware a été envoyé vers la sonde pour lui permettre d'utiliser son bras robotique et réaliser des clichés plus précis de ses roues. Si l'une d'entre elles venait à trop se déformer, elle pourrait ralentir, ou même bloquer la progression de la sonde. La NASA devrait alors envisager de ne plus l'utiliser et de renvoyer Curiosity vers des terrains moins accidentés.

Les roues de Curiosity seront donc passées à la loupe dans les jours qui viennent. La sonde dispose de 6 roues dont 4 sont directionnelles, chacune étant capable de franchir un obstacle de 65 cm de haut et d'assurer le déplacement de la sonde sur des pentes de 45°.
 

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon