Les 10 événements du jeu vidéo en 2013

Version texteEnvoi par courriel.
GTA 5

**10ème - La gueule de bois de la Ouya
Elle était un véritable événement du financement participatif, certains l'attendaient dur comme fer, on a même pensé y voir l’avènement d'un nouveau modèle indépendant et patatras, la Ouya est finalement sortie dans la confusion la plus totale.
Retards, délais, frais de douane qui bloquent les machines aux frontières, production trop lente, la micro-console a mis des mois à parvenir à ceux qui l'avaient "précommandée" sur Kickstarter. Et à la réception, le bilan n'est pas plus joyeux entre des finitions à revoir, une interface mal conçue et surtout un catalogue de jeu maigrelet.
Pour enfoncer le clou, la compagnie Ouya s'est retrouvée prise au piège de son propre jeu en lançant une seconde campagne de financement de jeux au fonctionnement obscur qui a donné lieu à une poignée de mini-scandales, provoquant la grogne de quelques développeurs ayant carrément décidé de se détourner de la machine. Preuve est faite que proposer une alternative aux modèles en place n'est pas si simple que ça.

**9ème - La fin de THQ
Si la faillite de THQ a été annoncée durant l'automne 2012, avec un maigre espoir de rachat et de survie, ce n'est qu'en janvier de cette année que la disparition de cet acteur historique du jeu vidéo est devenue une réalité, après 24 ans de bons et loyaux services.
Démantelé et vendu aux enchères pièce par pièce, l'éditeur et développeur n'a pas connu la plus heureuse des fins, même si cette dernière a fait le bonheur de certains qui ont pu mettre la main sur ses licences ou tout simplement récupérer leurs créations, comme Double Fine qui a retrouvé, après un second accord avec Nordic Games, les droits de distribution de Psychonauts.

**8ème - Telltale, de l'ombre aux sunlights
Encore presque inconnu du "grand public" il y a deux ans, Telltale est devenu en quelques mois l'un des studios les plus cotés du moment, accumulant les buzz et les récompenses. Créé en 2004 par des anciens de LucasArts, Telltale est longtemps demeuré un petit studio connu par quelques fans appréciant ses point'n click, au rang desquels les trois excellentes saisons de Sam & Max ou le très confidentiel Strong Bad's Cool Game for Attractive People, ce qui ne l'a pas empêché de commettre des jeux de commande nettement moins ambitieux. Après avoir mis patiemment au point sa formule de distribution épisodique, son gameplay hybride et un goût pour l'humour, Telltale a connu un succès fulgurant avec son adaptation de Walking Dead.
Un petit studio indépendant qui fait autant de bruit que les majors du secteur et avec des jeux d'aventure s'il vous plaît, c'est une belle revanche pour des vétérans des 90's face au règne des budgets AAA et des suites de suites. Reste maintenant à souhaiter que le petit studio devenu grand ne cède pas aux sirènes du succès et propose peut-être un jour son propre univers au lieu d'adapter ceux des autres.

**7ème - L'Oculus Rift attise les passions
Après l'annonce et le succès de sa campagne de levée de fonds sur Kickstarter, le casque de réalité virtuelle Oculus Rift s'est peu à peu répandu à travers le monde sous des formes non définitives, et nombreux sont ceux qui ont pu en accueillir un chez eux ou s'y essayer.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'engin séduit, quand il ne fait pas carrément rêver à une nouvelle façon de plonger dans le jeu vidéo. Une claque reçue en 2013 mais qui ne se concrétisera qu'en 2014, lorsque l'Oculus Rift sera disponible et accessible à tout un chacun.

**6ème - Valve annonce les Steam Machines
L'une des particularités de Valve est d'être l'un des plus gros acteurs du marché du jeu vidéo tout en ayant conservé son capital sympathie auprès des joueurs par ses actions innovantes ou son souci du service (après quelques déboires aux débuts de Steam, certes). Son autre particularité est d'être une grande gueule qui innove, teste, expérimente et souhaite proposer une nouvelle façon de consommer du jeu vidéo. Une ambition que Valve entend poursuivre avec ses Steam Machines, annoncées dans le courant de l'année.
Un concept qui entend faire de l'ombre aux consoles de salon, promouvoir le modèle économique du PC (où les développeurs sont totalement libres), tout en offrant un environnement simplifié et libéré de Windows. L'ensemble livré avec un pad qui a le mérite de surprendre.
Il faudra certainement du temps avant que les Steam Machines, des PC de salon munies d'un OS Steam / Linux, ne fassent leurs preuves et parviennent à convaincre un large public, mais l'annonce d'un tel projet reste assurément un moment fort de cette année 2013, alors que le monde avait les yeux braqués vers Sony et Microsoft. Et si la chose vous a échappé, n'oubliez pas que le fameux SteamOS est d'ores et déjà disponible au téléchargement (mais réservé aux utilisateurs les plus avertis pour l'heure).

**5ème - La Wii U au ralenti
Pas question d'enterrer le géant japonais dont beaucoup ont trop souvent voulu prédire la mort prématurée, mais on ne peut pas dire que 2013 fut une grande année pour la console de salon de Nintendo. Après une Wii qui se vendait mieux que des bonbons en libre-service dans un jardin d'enfants, la Wii U peine toujours à décoller après plus d'un an dans les bacs.
Et plus ennuyeux encore, de l'aveu de Nintendo dont le PDG s'en est lui-même excusé, le catalogue de la console ne s'étoffe guère, délaissée par des éditeurs tiers qui ne lui accorde plus d'exclusivités et par un constructeur qui prend tout son temps pour sortir le gros calibre. Les sorties Wii U sont au ralenti, les ventes de la console déclinent. Résultat, avec à peine 4 millions de machines dans le monde, Big N est bien loin de ses objectifs, lui qui comptait installer 9 millions de Wii U sur l'année fiscale prenant fin en mars 2014. Ne doutons pas que Nintendo saura mettre les bouchées doubles l'année prochaine.

**4ème - La sortie de GTA V
Quand un épisode de Grand Theft Auto sort en boutique, tout le monde se planque et attend sagement que l'orage passe. C'est comme regarder les grands fauves venir s'abreuver au point d'eau, faisant fuir les gazelles. Chaque fois c'est pareil, la série de Rockstar bat des records et éclipse toute concurrence qui préfère même décaler ses sorties pour éviter de rester dans l'ombre.
GTA V n'a pas fait exception à cette règle avec plus de 11 millions de jeux vendus en 24 heures et un premier milliard de dollars de revenus en 3 jours. Six semaines après sa commercialisation, Rockstar annonçait avoir écoulé 29 millions de copies de GTA V, en ventes dématérialisées et via les revendeurs, soit plus que d’exemplaires que GTA IV durant toute sa période de commercialisation. Un succès aussi phénoménal que démesuré et un record qui risque de tenir un bon moment.

**3ème - Le rétropédalage de Microsoft
Désireux d'offrir tout un tas d'options en ligne, Microsoft confirme durant l'E3 2013 que sa Xbox One devra être connectée en permanence à Internet. Pire, certaines options de partage et d'accès au jeu depuis une autre machine impliquent la mise en place d'un système de DRM qui met à mal la revente ou le simple prêt des jeux disques. Mal reçue (et sans doute aussi maladroitement expliquée), cette politique de Microsoft va déclencher une vague de fureur chez les joueurs sur laquelle Sony ne sera que trop content de surfer.
Conscient qu'il ne parviendra pas à redresser la barre, Microsoft fait alors une chose rarissime dans une industrie aussi lourde : une semaine après l'E3, le constructeur fait complètement machine arrière pour regagner les faveurs des joueurs. Aveu d'échec ou capacité d'écoute de sa clientèle, on vous laisse juge, mais un tel revirement dans des délais aussi courts est assurément un événement marquant.

**2ème - L'attente et la guerre des next-gen
2013 aura sans doute été, avant toute chose, l'année de l'attente puis de la guerre de la comm' entre consoles next-gen, l'année PS4 vs Xbox One. Comparaisons de fiches techniques supposées puis officielles, fonctionnalités diverses et variées et finalement pas si différentes, tout aura été bon pour se mettre sur la tête, quitte parfois à argumenter comme des fanboys à coups de piques balancées sur Twitter autour de détails d'une importance fondamentale et capitale, comme la capacité pour une machine à se tenir ou pas à la verticale.
Tout ça pour qu'au final, après les cris, on se retrouve comme à chaque nouvelle génération contraints d'attendre 6 mois supplémentaires pour que les machines soient vraiment là, portées par une seconde vague de jeux qui feront enfin la différence.

**1er - Les next-gen sont là
Des mois qu'on les attendaient, voire des années pour ceux qui trouvaient que le cycle précédent s'éternisait. Mais tout vient à point à qui sait faire passer le temps sur Tetris et elles sont finalement arrivées, les nouvelles consoles de Sony et de Microsoft, à temps pour les fêtes.
Deux machines qui ont connu le succès avec des ventes records et une demande qui semble surpasser celle des générations précédentes si on compare les chiffres. A tel point que nombreux sont ceux qui n'ont pas pu mettre mettre la main sur l'objet de leurs désirs. Car au-delà de la fête, il y a un aspect moins glorieux au lancement de la nouvelle génération, celui des précommandes en demeure et d'une cohue dans les boutiques qui a viré à l’émeute dans certains magasins, notamment en Europe.

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon