Une nouvelle planète bleue dans l'univers

Version texteEnvoi par courriel.

C'est une première : des astronomes ont réussi à déterminer la vraie couleur d'une exoplanète grâce au télescope Hubble. La planète cible, HD 189733b, s'est révélée d'un bleu cobalt profond, rappelant étrangement la teinte de la Terre, même si la comparaison s'arrête là... En effet, située à 63 années-lumière (soit 600 000 milliards de km), dans la constellation du Petit Renard, cette exoplanète, l'une des plus proches de notre planète, a déjà été longuement étudiée, et il s'agit d'une géante gazeuse, parfaitement inhospitalière. En orbite très près de son étoile hôte, elle possède une atmosphère torride, avec une température de plus de 1 000 degrés Celsius. Elle est balayée par des vents soufflant à 7 000 km/heure et... il y pleut du verre.

Les exoplanètes peuvent notamment être observées quand elles passent devant leur étoile, car, lors de ces transits, elles impriment leur signature sur la lumière de l'astre. Lumière qui est alors analysée à l'aide de spectrographes. Pour déterminer la couleur de HD 189733b, l'équipe scientifique dirigée par Frédéric Pont, de l'université d'Exeter, au Royaume-Uni, a mesuré la quantité de lumière réfléchie par la surface de l'exoplanète, une propriété appelée "albédo". La mesure de la couleur "est une véritable première", a souligné Frédéric Pont, cité dans un communiqué de l'ESA. "Nous pouvons imaginer à quoi cette planète pourrait ressembler si nous étions en mesure de la regarder directement", a-t-il ajouté.

Mais la couleur bleu azur de la planète ne vient pas de la réflexion d'un océan tropical... Elle serait due à une atmosphère brumeuse et turbulente, composée principalement d'hydrogène et chargée de particules de silicate, qui diffusent une lumière bleue. Des observations antérieures, utilisant des méthodes différentes, avaient déjà fait état d'une diffusion de lumière bleue sur cette planète, mais les dernières observations de Hubble, à paraître dans la revue Astrophysical Journal Letters, viennent apporter une confirmation robuste. "Il est difficile de savoir exactement ce qui cause la couleur de l'atmosphère d'une planète, même pour les planètes du système solaire", a relevé Frédéric Pont. "Mais ces nouvelles observations ajoutent une pièce au puzzle sur la nature et l'atmosphère de HD 189733b. Nous peignons doucement une image plus complète de cette planète exotique", a-t-il ajouté.

La planète HD 189733b est une exoplanète de type "Jupiter chaud". Les Jupiter chauds sont des planètes géantes gazeuses qui orbitent très près de leurs étoiles parentes. HD 189733b est très proche de son étoile, à seulement 1/30e de la distance entre le Soleil et la Terre. Même Mercure, la planète la plus proche du Soleil, est environ 10 fois plus loin. HD189733b fait le tour de son étoile en 53 heures et elle est environ 10 % plus massive et plus grande que Jupiter. Depuis le début des années 1990, près de 900 planètes orbitant autour d'autres étoiles que notre Soleil ont été découvertes, selon les derniers chiffres de la Nasa. Statistiquement, de récentes études estiment qu'il pourrait en exister au total plusieurs milliards dans l'Univers.

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon