Recherche

Mos Def dénonce l'alimentation forcée à Guantanamo

Version texteEnvoi par courriel.
Mos Def

En tenue de prisonnier américain, le rappeur Mos Def (Yasiin Bey) apparaît sanglé de la tête aux pieds. Afin de dénoncer l'alimentation forcée à laquelle sont soumis les prisonniers de Guantanamo en grève de la faim, celui-ci s'est laissé intuber, non sans se débattre pour autant. Dans cette vidéo mise en ligne sur le site du quotidien britannique The Guardian, l'acteur et rappeur américain, qui se fait désormais appeler Yasiin Bey, et le réalisateur Asif Kapadia dénoncent ce que l'association de défense des droits de l'Homme Retrieve, considère comme de la "torture".

Sur les cent-vingt détenus de la prison militaire qui refusent de se nourrir depuis bientôt six mois, les autorités de l'établissement pénitentiaire affirment en nourrir de force quarante-quatre. Quatre ont porté la question devant la justice. Lundi, la juge américaine Gladys Kessler a rejeté la demande de l'un d'entre eux, qui réclamait l'arrêt de son alimentation forcée. Il avait demandé à bénéficier d'une procédure accélérée, craignant d'être alimenté en journée durant son jeûne du ramadan. La juge a toutefois exhorté le président Barack Obama à statuer sur la question. En mai, le chef d'Etat américain avait en effet critiqué l'alimentation forcée des détenus. "Notre sens de la justice est plus fort que ça", avait-il déclaré, ce qu'a rappelé la juge. Gladys Kessler a ensuite ajouté que, selon la constitution américaine, le président, en tant que chef des forces armées, avait l'autorité nécessaire pour se saisir de la question.
 

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon