Recherche

La Xbox One de Microsoft

Version texteEnvoi par courriel.
Xbox One

On l’attendait, Microsoft l’a fait. La Xbox One a été dévoilée. Contrairement à Sony, Microsoft a dévoilé le design de la console. Noire, carrée, avec des formes épurées, elle se compose de 3 parties : la manette bien sûr, la console en elle-même et le Kinect 2.0. La Xbox One se veut ultra connectée et dispose d’une interface quasi similaire de sa grande soeur. Ici, Microsoft a fait le choix de développer une vraie plate-forme multimédia plutôt qu’une réelle console de jeux. Le multitâche est ici à l’honneur puisqu’il vous sera possible de passer du jeu à l’application Tv d’un clin d’œil, sans temps de chargement. Tout comme la PS4, la Xbox One mettra la communication au centre de l’expérience avec Skype intégré et toujours présent en arrière-plan, même pendant les jeux.

Côté technique, la Xbox One dispose d’un processeur huit cœurs, de 8 Go de RAM, de Kinect 2.0 avec caméra HD et d’un lecteur Blu-Ray. Une architecture proche de celle de la PS4 et plus semblable à un PC qu’une 360

La manette, quant à elle, n’a pas trop changée niveau look. Disposant maintenant d’une batterie intégrée et du Wifi Direct, la manette a subi quelques changements au niveau de la technique et de la prise en main. Ici, les sticks sont plus travaillés, Microsoft nous promettant une meilleure prise en main.

Du côté des jeux, EA a annoncé qu'un fort partenariat était noué avec Microsoft et des fonctionnalités dans le mode Ultimate Team de FIFA 14 seront exclusives à la console. Mais cela n'est pas tout puisque Forza Motorsport 5 sera aussi de la partie. Ainsi, 15 exclusivités sont annoncées pour la première année, dont huit nouvelles franchises. Quantum Break de Remedy a aussi été évoqué. Mais il est aussi question de séries et de films. Ainsi des partenariats ont été noués avec CBS et Warner Bros, ou la NFL.

Une série basée sur Halo sur laquelle travaille rien de moins que Steven Spielberg et 343 Industries a aussi été annoncée : Halo Universe.

Du côté des annonces détaillées, il faudra attendre l'E3, comme pour la disponibilité ou le prix de la console. En effet, il a juste été évoqué qu'elle sera disponible de manière mondiale... « plus tard dans l'année ». Mais pour ne pas nous laisser sur notre faim, il a été annoncé que Call of Duty : Ghosts sera en avant-première sur la XBox One.

Un représentant de la marque a confirmé auprès de Digital Trends que la nouvelle console sera toujours zonée, « De la même manière que pour l’industrie du film et de la musique, les jeux doivent disposer de régulations spécifiques à chaque pays avant d’être disponible à la vente. Nous continuerons de collaborer avec nos partenaires pour suivre ces directives avec la Xbox One ». Il n’y a pas de réelle surprise ici, Microsoft avait déjà utilisé ce procédé dans ces deux consoles précédentes, la Xbox et la Xbox 360.

La majorité des joueurs ne seront pas affectés par ce blocage par région du fait qu’ils achètent leurs jeux dans les pays où ils résident. En revanche, les fans de l’import seront déçus puisqu’ils ne pourront pas en profiter. De plus, le « zonage » est expliqué par les règles de certains pays dans lesquels certaines scènes de jeux sont par exemple tolérées alors que d’autres sont tout simplement refusées.

Au Brésil par exemple, l’histoire est différente bien qu’elle soit dans la même lignée. Le pays d’Amérique du Sud taxe énormément tout le marché du jeu vidéo. Si le zonage n’était pas mis en place, le peuple brésilien se chargerait de commander la console à l’étranger pour l’obtenir moins chère. C’est avec ce type de système que les restrictions permettent de bloquer les verrous.

Vous aurez sans doute remarqué que Sony se fait relativement discret depuis quelques jours s’agissant du problème d’image auquel son ennemi de toujours Microsoft est confronté avec sa Xbox One et son système de DRM : aucune moquerie, aucun bruit de bouteille de champagne sabrée, aucun hurlement de joie. Pas même un « Oui, c’est vrai que l’annonce de la nouvelle console de Microsoft n’a sans doute pas rencontré l’adhésion escomptée » suivi d’un léger sourire complice. Un silence, qui, selon les rumeurs du weekend, ferait partie d’une stratégie murement réfléchie.

En effet, lors de son émission Bonus Round, Geoff Keighley (c’est ce fameux journaliste canadien qui avait déclenché le Doritos-Gate il y a quelques mois maintenant) a affirmé que le fabricant japonais avait lui aussi un système de contrôle similaire dans ses cartons. Une information qui a par la suite été confirmée par un utilisateur éclairé de NeoGAF, ce dernier précisant même : « La stratégie de Sony consiste à attendre de voir comment le public va se positionner par rapport à l’annonce de son concurrent […] Je peux vous dire avec certitude que le constructeur dispose du même type de technologie, mais qu’il se demande toujours s’il doit en faire usage ou non ».

Compte tenu de l’accueil qu’a reçu la Xbox One lors de sa présentation le 21 mai dernier, sans doute Sony a déjà en grande partie la réponse à son épineux dilemme. Quant à Microsoft, il continue de dérouler son plan de communication, qui semble se résumer à une longue liste de limitations.

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon