Recherche

La maison de la Poésie, un Paris littéraire

Version texteEnvoi par courriel.
Maison de la Poésie

Sur une idée du poète et éditeur Pierre Seghers, la Maison de la Poésie fut créée en 1983 par le maire de Paris Jacques Chirac. Elle est installée jusqu'en 1995 sur la terrasse du Forum des Halles. Lieu pluridisciplinaire de création, de diffusion et de rencontres consacré à la poésie, elle a pour vocation de défendre les écritures poétiques contemporaines. Elle s’intéresse aux poètes vivants, aux talents de la scène actuelle et à toutes les formes poétiques. La Maison de la Poésie a été d'abord dirigée par Pierre Seghers, puis pendant 15 ans par Michel de Maulne, de 1991 à 2006, et depuis mars 2006, par Claude Guerre. La grande salle contient 180 spectateurs et porte le nom de Pierre Seghers. Une petite salle de 30 place est aménagée dans les caves voutées. Elle porte le nom de salle Lautréamont. Aux Molières 2009, Jacques Bonnaffé et David Lescot ont reçu chacun un Molière pour leurs spectacles créés à la Maison de la Poésie.  

Avec l’essor ces quinze dernières années de nouvelles formes d’expression et d’événements littéraires, la Maison de la Poésie évolue vers un espace consacré à la littérature en scène.  Cette évolution repose d’abord sur la volonté de remettre les auteurs au coeur du projet, selon toutes les façons de leur donner la parole : rencontres, débats, lectures, performances… Le nouveau projet se veut également davantage centré sur la lecture et ses hybridations fertiles : lectures musicales, lectures projections, dispositifs. Avec pour cœur la poésie mais ouverte à tous les registres de la littérature, cette maison constituera ainsi un lieu dédié à la voix des poètes et des écrivains, un point de ralliement pour toutes les formes contemporaines de rencontres entre les auteurs, les textes et le public.
Au service des auteurs et des acteurs du livre, son objectif sera de transmettre la littérature dans toute sa diversité, de renforcer le désir de lecture et de stimuler la curiosité du public.

Pleinement en phase avec les enjeux actuels et les attentes du public, ce projet inédit d’un lieu dédié à la « littérature en scène » repose sur plusieurs constats :

• Les écrivains ne disposent pas - ni à Paris ni ailleurs en France - d’un lieu dédié, permanent et adapté en termes de rencontres publiques : lectures, performances, débats, présentations d’ouvrages…

• Pourtant, depuis une quinzaine d’années, la littérature est marquée par l’essor de nouvelles formes d’expressions (lectures d’auteurs et de comédiens, croisements entre le texte et d’autres formes de création) qui nécessitent un minimum de moyens techniques et scéniques et ne peuvent ainsi se déployer correctement faute de lieux dédiés et adaptés.

• Ce goût de la scène, de la lecture et de la performance, qui autrefois était principalement l’apanage de la poésie sonore, concerne désormais toutes les catégories d’auteurs et tous les genres littéraires. L’émergence d’une nouvelle génération d’événements littéraires, un peu partout en France, atteste de cette évolution.

 Ce développement du « live » en littérature est pourtant un phénomène important qui produit des effets sur plusieurs plans :

• en proposant au public une autre façon d’accéder aux textes et aux auteurs ;
• en générant de nouvelles formes artistiques à partir et au service de la littérature ;
• en offrant aux écrivains une nouvelle source de rémunération liée à leur prestation.

Aujourd’hui, il manque donc clairement un point de ralliement pour ces nouveaux modes de rencontres entre les auteurs, les textes et le public. Un lieu qui symbolise, accompagne et amplifie cette revitalisation de la littérature par la scène.
Renouveler le fonctionnement de la Maison de la Poésie donne l’occasion de prendre en compte ce nouveau type de médiation entre le texte et le public et de faire émerger un lieu qui incarne un état d’esprit nouveau à l’égard d’un domaine littéraire trop souvent perçu comme élitiste et réservé à un public âgé ou lettré.

• Un lieu ouvert, vivant et foisonnant proche de l’esprit des « scènes de musiques actuelles », dont le programme se renouvelle chaque jour ou presque, développant une convivialité et une aisance d’accès propres aux lieux musicaux. Le lieu de la « littérature live » qui sache aussi bien s’adresser à ceux qui ont toujours un livre en poche qu’à ceux qui découvriront le texte porté autrement, par la scène, la voix, la musique, l’image, l’écran…

• Un lieu réactif, qui fasse se rencontrer la littérature et son époque, capable d’accueillir régulièrement des projets extérieurs, de rendre compte de l’actualité littéraire et de l’actualité du monde vue par les écrivains en fonctionnant aussi comme un média.

• Un lieu de rencontre qui rassemble une communauté de publics, où l’on se rend par habitude et par réflexe autant que pour un programme spécifique. Un lieu par ailleurs doté d’une véritable politique de recherche de public qui passe aussi bien par les réseaux asociaux que par des partenariats médias et culturels.

Un ensemble qui offre, dès ce mois de mai, la grande scène de lectures, de rencontres et de débats dont les poètes et les écrivains ont besoin pour s’adresser tout au long de l’année à un public important et diversifié. Une scène littéraire inédite qui, par ailleurs, affirmera et renforcera le statut de Paris, capitale littéraire.

**Les 4 prochains spectacles**

Samedi 18 mai 2013 - 16h   L'age de la traduction : Antoine Berman et Amyot,​ Jean Lacoste et Jean Michel Rey. En dialogue avec Hédi Kaddour, Claude Mouchard, Martin Rueff et Tiphaine Samoyault. Grande salle - Entrée libre. Dans la limite des places disponibles.

Dimanche 19 mai 2013 - 15h   Sieste acoustique et poétique: Bastien Lallement, Camélia Jordana, Maéva Le Berre, Sébastien Martel et lecteurs invités : ​Gwenaëlle Aubry, Frédéric Forte, Marie Richeux.  Grande salle Tarif plein : 10 €     Réduit ou carte : 5 € ​

Mardi 21 mai 2013 - 20h    Lecture-rencontre  L'ordre du jour (journal) - Benoit Casas  Rencontre animée par Victor Pouchet   Grande salle Tarif plein : 5 € / réduit ou carte : entrée libre

Jeudi 23 mai 2013 - 19h    Performance  LYNX - Emmanuelle Pireyre et Toog    Grande salle  Tarif plein : 5 € / réduit ou carte : entrée libre

**Réservations, infos, tarifs**

Du mardi au vendredi de 14h à 18h sur place ou par téléphone au 01 44 54 53 00. Le placement est libre dans les deux salles. Pour les spectateurs à mobilité réduite, la grande salle est accessible.

Tarif réduit pour les moins de 26 ans, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA (un justificatif de moins de 3 mois vous sera demandé à l'accueil) : réduction de 5€ sur chaque manifestion.

La carte Maison de la Poésie (valable 1 an de date à date) permet de bénéficier :

  - de 5 € de réduction par manifestation (entre 150 et 200 par an)

  - d'invitations et de tarifs réduits chez nos structures partenaires

Prix découverte de la Carte Maison de la Poésie 15 € jusqu'au 22 juin 2013

Si vous souhaitez vous procurer la carte, vous pouvez : Télécharger le formulaire d'inscription et le renvoyer, accompagné d'un chèque de 15€, à la Maison de la Poésie passage Molière 157 rue Saint-Martin 75003 Paris.

- Appeler au 01 44 54 53 00 du mardi au samedi de 14h à 18h. Billetterie ---> C'est ici
 

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon