Sur Mars Curiosity doit rester muet en Avril

Version texteEnvoi par courriel.
Curiosity

C'est un alignement planétaire qui ne se produit que tous les 26 mois: la Terre, le Soleil et Mars se retrouvent presque parfaitement alignés. Le Soleil étant situé entre les deux planètes, notre étoile induit de fortes perturbations dans les transmissions radios entre les stations terrestres et les robots et sondes martiennes. En conséquence, le dernier arrivé sur Mars, le robot Curiosity, doit se débrouiller seul pendant ce mois d'avril. La Nasa a en effet décidé de donner des directives simples au robot martien pour ce mois d'autonomie. Par sécurité, aucun déplacement du robot n'est effectué. Le risque est trop grand de le retrouver en mauvaise posture, voire bloqué. Curiosity se contente donc d'effectuer des relevés météorologiques, enregistrant par exemple pression et température. Une fois les communications rétablies, le robot transmettra à la Terre ces mesures pour analyse.

Ce mois d'autonomie pour Curiosity est mis à profit par les équipes terrestres pour étudier les résultats d'expériences précédemment effectuées par le robot. Notamment en ce qui concerne la composition du sol martien et la densité de son atmosphère.

La conjonction Terre-Soleil-Mars atteindra son niveau de meilleur alignement le 18 avril prochain, mais les communications sont perturbées avant et après cette date. Les équipes de la Nasa ont estimé qu'aucun ordre ne doit être envoyé à Curiosity entre le 4 avril et le 1er mai. Les risques de corruption des données sont trop importants, le robot pourrait mal interpréter une directive.

Le robot (ou rover) Curiosity est l'engin automatisé mobile le plus gros jamais envoyé sur une autre planète. En poste sur la planète Mars depuis le 6 août dernier, il opère dans la mission MSL (Mars Science Laboratory) qui doit durer une année martienne, soit environ deux années terrestres. De la taille d'une voiture, il possède une masse de 899 kg dont 75 kg d'instruments scientifiques. L'énergie permettant d'assurer son déplacement et l'alimentation électrique de ses équipements est produite par un générateur nucléaire embarqué.

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon