Recherche

Avec le Li-Fi, surfer à la vitesse de la lumière

Version texteEnvoi par courriel.
Rapprocher vous plus rapidement  grâce à la lumière

Sous le nom de Li-Fi, cette technologie existe depuis plusieurs années et repose même sur un principe connu depuis que l’Homme sait communiquer à distance : la lumière. Ainsi, le Li-Fi, pour light fidelity, est capable de transmettre optiquement des données sans fil via des ampoules intégrant des Led. Le système est simple : des microvariations d’intensité font commuter la Led plusieurs dizaines voire des centaines de millions de fois par seconde, afin qu’elle produise une sorte de morse lumineux, autrement dit, des données émanant de séries de 0 et de 1. Concrètement, dans un bureau, ce sont les ampoules d'éclairage du plafond qui peuvent ainsi transmettre des données.

Les avantages de cette technologie sont certains. En plus de faire de la lumière et d’assurer une communication en très haut débit, le Li-Fi met fin à la problématique des dangers éventuels engendrés par les ondes électromagnétiques. Il sécurise également le réseau, puisque la lumière ne franchit pas les murs. Enfin, le dispositif repose sur de simples Led disponibles dans le commerce, ce qui pourrait rendre le Li-Fi bon marché, quand les éclairages à ampoules Led seront plus répandus.

Avec ce procédé, il était jusqu'à maintenant possible d'obtenir un débit maximal théorique de 1 Gb/s, soit déjà dix fois plus que le Wi-Fi. Pour faire passer un maximum de données, le Li-Fi exploite, outre le blanc, une combinaison de trois couleurs (vert, bleu, rouge) disponibles sur les Led dans le commerce.

Aujourd’hui, l’institut Fraunhofer Heinrich Hertz (Berlin) affirme qu’il a réussi à transférer jusqu’à 3 Gb/s de données en Li-Fi, et ceci, toujours en exploitant les Led accessibles sur le marché. Pour atteindre ce débit, les chercheurs sont parvenus à étendre la plage d’utilisation des trois fréquences de couleur dont disposent les Led. Ainsi, des 30 MHz (mégahertz) actuellement exploités, ils ont réussi à atteindre 180 MHz. Au final, le Li-Fi est donc 30 fois plus véloce que le Wi-Fi domestique, tant que l’utilisateur reste sous le halo de lumière et surtout que son matériel (ordinateur, tablette, smartphone) est équipé d’un photodétecteur.

Si cette technologie est intéressante, elle semble pour le moment difficile à substituer complètement au Wi-Fi, pour la simple raison qu'il faut un éclairage permanent et des accessoires pour que les appareils puissent s'y connecter. En revanche, elle pourrait bien le compléter dans certains cas, par exemple dans les transports (notamment les avions), les hôpitaux, ou encore les musées. Aujourd’hui, le seul frein au Li-Fi reste le prix conséquent des Led. Quand ce dernier sera plus accessible et que les Led seront employées massivement en remplacement des ampoules à économie d’énergie actuelles, le Li-Fi pourrait alors se déployer très rapidement. Le Li Fi, avant-goût de la téléportation ?


 

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon