Tu voleras les pauvres, pour donner aux riches

Version texteEnvoi par courriel.
Beyonce et Jay-Z

Le président nigérian a dépensé un million de dollars (750.000 euros) de l'aide pour la lutte contre la pauvreté pour inciter des stars internationales, telles que Beyoncé et Jay-Z, à participer à un festival en 2006. Une lettre timbrée et signée en 2006 par les agents de l'Etat nigérian de Bayelsa révèle que le président Goodluck Jonathan, à l'époque gouverneur de cette région, a dépensé 150 millions de nairas nigérians de la caisse pour la lutte contre la pauvreté pour le festival de musique This Day, qui a eu lieu à Lagos en 2006, selon Saharareporters.Le document fait surface après que la star de télé-réalité Kim Kardashian aurait été payée 500.000 dollars (380.000 euros) pour une apparition fugace à Lagos la semaine dernière: une présence de 45 minutes et un "discours" de 45 secondes prononcé par celle-ci.

Dans ce nouveau scandale, la lettre prouverait qu'il existe un lien entre les producteurs de spectacles et les responsables gouvernementaux qui contrôlent le budget à un niveau étatique et fédéral au Nigeria. L'authenticité de la lettre n'a pas été confirmée et on ne sait pas si les fonds libérés ont été directement versés aux artistes ou si ceux-ci n'ont reçu qu'une partie de ces montants.

Au bas de la lettre, une note manuscrite signée prétendument par Goodluck Jonathan, gouverneur de l'époque et comptable de l'Etat général, ajoute que les 150 millions de nairas devront être puisés dans la manne financière dédiée à la réduction de la pauvreté.
Rien n'indique que Beyoncé et Jay Z étaient conscients que leur présence était subventionnée par des fonds dédiés à la lutte contre la pauvreté. Missy Elliott, Busta Rhymes, Snoop Dogg et Ciara participaient également à ce festival de 2006.

Le Nigeria est le pays le plus peuplé d'Afrique et le premier producteur de pétrole de la région. 47% des habitants de l'Etat de Bayelsa vivent dans la pauvreté, selon le Bureau des statistiques du Nigeria. Dans la capitale de l'Etat, Yenagoa, environ deux résidents sur cinq n'ont pas accès à l'eau potable.

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
Google+ icon
YouTube icon
RSS icon